close
    search Buscar

    Le Pridestalker

    Qui suis-je
    Aina Martin
    @ainamartin

    Commentaires sur l'article:

    Modifier • Image • Référence

    Biographie

    Le Pridestalker

    Par Anthony Burch

    Acteurs: Rengar

    Mentionné: Kha'Zix

    Histoire précédente

    • 1

    « Attaquez-vous aux faibles et vous survivrez, attaquez-vous aux forts et vous vivrez. - Rengar

    Sur chaque mur de sa tanière, le chasseur de trophées Rengar monte les têtes, les cornes, les griffes et les crocs des créatures les plus meurtrières de Valoran. Bien que sa collection soit vaste, il reste insatisfait, cherchant inlassablement un plus grand gibier. Il prend du temps à chaque mise à mort, étudie sa proie, apprend et se prépare pour la prochaine rencontre avec celui-là monstre qu'il n'a jamais réussi à vaincre.



    Rengar n'a jamais connu ses vrais parents, mais a été élevé par un humain qui était vénéré comme un chasseur légendaire. Il était un élève idéal, absorbant attentivement les leçons de son père et les améliorant avec ses instincts sauvages étranges. Avant que sa crinière n'ait atteint sa pleine croissance, Rengar partit seul et s'empara d'un vaste territoire. Le long de son périmètre, il a monté les crânes de sa proie tuée - un avertissement aux agresseurs potentiels. Il pensait qu'un règne incontesté d'une région le comblerait, mais au lieu de cela, il devint agité. Aucune bête de son domaine ne s'est avérée une proie difficile, et sans des adversaires redoutables pour repousser ses limites, l'esprit de Rengar s'est affaibli. Il craignait qu'il ne reste plus de jeu valable, qu'il ne ressente plus jamais le Frisson de la chasse.

    Juste au moment où les choses semblaient les plus sombres, il rencontra le monstre. C'était une chose étrange et inquiétante, qui n'avait pas sa place dans son monde. Il portait d'énormes faux griffes et dévore tout animal qui s'égare sur son chemin. Trop zélé à la perspective d'un défi, Rengar embuscade le monstre à la hâte. Il surclassait de loin tout ce qu'il avait chassé auparavant. Leur combat a été sauvage et chacun a subi des blessures invalidantes. Rengar a perdu un œil, mais le coup le plus dur a été porté à son orgueil. Il n'avait jamais manqué de tuer. Pire encore, la gravité de ses blessures l'oblige à battre en retraite. Au cours des jours suivants, il a plané sur le seuil entre la vie et la mort. Il était ravagé par la douleur, mais en dessous, il ressentait une lueur de joie. La chasse était lancée. Si des êtres aussi puissants existaient dans le monde, il les trouverait et leur donnerait la tête haute.



    Le monstre, cependant, était un meurtre qu'il voulait savourer. Sur le plus grand mur de sa tanière, il réserve un espace pour la bête tête, un trophée qu'il jure sera un jour la pièce maîtresse de sa collection.

    ajouter un commentaire depuis Le Pridestalker
    Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.